Renforcement du contrôle des aflatoxines

Date de début 
25/02/2013
Date de fin 
24/08/2013

Renforcement du contrôle des aflatoxines

Ce DEP a permis aux parties prenantes des secteurs public et privé du Malawi d'unir leurs efforts pour élaborer un programme national visant à lutter contre la contamination par l'aflatoxine, un défi de taille pour la santé publique comme pour le commerce. Cela a abouti au Programme pour le contrôle de l'aflatoxine au Malawi (MAPAC), qui a fait ses preuves pour ce qui était de renforcer la collaboration, mobiliser des ressources et faciliter une réponse coordonnée en matière de contrôle de l'aflatoxine.

Les résultats du projet peuvent être consultés ici.

Contexte 

La contamination par l'aflatoxine constitue un problème majeur pour la santé publique et le commerce au Malawi. Les coûts connexes (y compris en termes de décès et de maladies) sont significatifs et bien plus élevés que dans les pays aux conditions climatiques similaires disposant de bons systèmes de lutte contre les mycotoxines. Ce DEP faisait suite aux travaux réalisés en 2012 par le Ministère de l'industrie et du commerce et d'autres parties prenantes pour privilégier les investissements axés sur l'exportation dans le domaine SPS, déterminés à l'aide d'une analyse décisionnelle multicritères, sur la base de l'outil du STDF relatif aux priorités SPS pour l'accès aux marchés. Il ressortait systématiquement de ces travaux que la contamination par l'aflatoxine figurait parmi les quatre priorités principales du pays.

La demande de DEP a été soumise au STDF par le Ministère de l'industrie et du commerce, soutenu par les acteurs publics et privés du Malawi s'intéressant aux aflatoxines. Cette démarche visait à surmonter les difficultés engendrées par des activités menées en ordre dispersé à élaborer une réponse plus stratégique au problème de l'aflatoxine reposant sur une approche multisectorielle et multipartie propre à améliorer les résultats et à en maximiser l'impact. Des travaux, dirigés par le Ministère de l'industrie et du commerce, et guidés par un expert international, ont été menés afin de faire le point sur les projets en cours ou prévus et autres initiatives pertinents en vue d'élaborer un programme coordonné de lutte contre l'aflatoxine qui s'appuie sur les expériences existantes, identifie les lacunes restantes et détermine les priorités pour les combler.

Résultats 

Le Programme pour le contrôle de l'aflatoxine au Malawi (MAPAC), réalisé dans le cadre de ce DEP, définit une vision commune de la lutte contre l'aflatoxine, identifie des domaines clés pour les actions de suivi (en apportant une attention particulière aux rôles, responsabilités et besoins d'investissement), établit un ordre de priorité entre les points d'entrée et crée des mécanismes de coordination. Le MAPAC a fait ses preuves pour ce qui était de renforcer la collaboration intersectorielle, mobiliser des ressources et faciliter des actions de suivi concrètes à des fins de lutte contre l'aflatoxine au Malawi. Les donateurs, y compris le Partenariat pour lutter contre l'aflatoxine en Afrique (PACA) et le Groupe de la Banque mondiale, entre autres, ont alloué des ressources pour mettre en œuvre différents volets du MAPAC, lequel est maintenant coordonné par une petite équipe du Ministère de l'industrie et du commerce. Des efforts ont été engagés pour identifier et obtenir des ressources afin d'aborder d'autres volets du MAPAC.

L'élaboration du MAPAC et sa mise en place sont des expériences dont peuvent être tirés un certain nombre d'enseignements et d'expériences pour les autres parties prenantes aux niveaux national, régional et mondial qui cherchent des réponses aux défis de l'aflatoxine. Elles pourraient également présenter un intérêt pour l'élaboration de solutions collaboratives à d'autres défis SPS intersectoriels intéressant diverses parties prenantes publiques et privées. Le PACA étudie la possibilité de reproduire l'approche du MAPAC dans d'autres pays d'Afrique et/ou au niveau régional. Des experts du Malawi ont fait part de leur expérience et des leçons tirées concernant l'élaboration et la mise en œuvre du MAPAC dans le cadre de manifestations internationales, y compris lors de conférences organisées par la Plate-forme mondiale des donateurs pour le développement rural et le PACA, ainsi que dans le cadre d'un webinar sur la gestion des risques dans les chaînes de valeur agricoles, organisé par le Groupe de la Banque mondiale.

PDF PDF
Reference Number 
STDF/PPG/400
Status 
Terminé
Valeur du projet (US$) 
46,265
Contribution STDF (US $)  
46,265
Bénéficiaires 
Malawi
Entités de mise en œuvre 
International Crops Research Institute for the Semi-Arid Tropics (ICRISAT)
Luz Diaz Rios