Amélioration des fruits et légumes pour répondre aux normes de l'UE

Date de début 
15/03/2017
Date de fin 
31/03/2018

Amélioration des fruits et légumes pour répondre aux normes de l'UE

Ces dernières années, l'Ouganda a subi de nombreuses interceptions de ses expéditions de fruits et de légumes du fait de la présence d'organismes nuisibles, en particulier du faux carpocapse (Thaumatotibia leucotreta). En 2014, 81% des envois destinés à l'UE ont été interceptés et, en 2015, cette proportion est passée à 86%. L'augmentation du taux d'interceptions a entraîné la destruction de plus de 28 tonnes de fruits et de légumes dans l'UE entre 2014 et 2015. Il existe un risque que l'UE interdise les exportations de fruits et de légumes en cas de non‑respect des prescriptions phytosanitaires. La part de marché de l'UE dans les exportations de fruits, de légumes, de racines et de fruits à coques de l'Ouganda est estimée à 40% du volume total, les principaux importateurs étant le Royaume‑Uni et les Pays‑Bas.

Les travaux menés dans le cadre de ce DEP identifieront les zones géographiques dans lesquelles une intervention est nécessaire, ainsi que les lacunes en termes de capacités au sein des secteurs public et privé. Le DEP établira ensuite une compilation des stratégies en vue d'assurer une production et des exportations durables de fruits et de légumes, et identifiera les moyens de réduire les coûts du commerce pour les exportateurs. Le projet qui en résultera identifiera les mesures phytosanitaires pouvant garantir l'absence de parasites et, ainsi, assurer aux fruits et aux légumes de l'Ouganda un accès durable au marché de l'UE.

PDF PDF
Reference Number 
STDF/PPG/543
Status 
Terminé
Valeur du projet (US$) 
35,000
Contribution STDF (US $)  
35,000
Bénéficiaires 
Ouganda
Entités de mise en œuvre 
Hubertus Stoetzer