Assurer l'accès aux marchés pour les produits agricoles au moyen de systèmes améliorés de sécurité sanitaire des produits alimentaires

Slideshow or image 
Date de début 
01/04/2018
Date de fin 
28/02/2021

Assurer l'accès aux marchés pour les produits agricoles au moyen de systèmes améliorés de sécurité sanitaire des produits alimentaires

Le projet vise à améliorer la compétitivité à l'exportation des petites et moyennes entreprises tadjikes, en particulier dans les filières de la production d'abricots et de miel, considérées comme une grande priorité au Tadjikistan. Le projet mettra l'accent sur l'amélioration des pratiques en matière de sécurité sanitaire des produits alimentaires dans ces chaînes de valeur, grâce à une meilleure compréhension et une meilleure gestion des produits agrochimiques et des médicaments vétérinaires, ce qui réduira le risque de contamination des produits alimentaires transformés et améliorera la sécurité sanitaire et la qualité des produits alimentaires.

Contexte 

Au Tadjikistan, le secteur agricole emploie environ 64% de la population du pays. L'agriculture joue un rôle de premier plan dans la croissance économique du pays et la valeur ajoutée dans le secteur contribue à 28% du PIB. Ces 10 dernières années, le secteur de la production de fruits et légumes a suivi une tendance à la hausse et a également bénéficié d'un fort soutien public. Les principaux marchés d'exportation pour les produits alimentaires et agricoles sont la Fédération de Russie, la Turquie et d'autres pays d'Asie centrale.

Des conditions climatiques propices, un bon approvisionnement en eau et un sol fertile rendent possible la production de fruits et légumes de qualité, en particulier dans la région septentrionale de Sughd et dans la région méridionale de Khatlon. Hormis les fruits (abricots, pêches, pommes, citrons et cerises), les agriculteurs du pays cultivent des amandes, des pistaches, des oignons et du coton.

Toutefois, en dépit des conditions météorologiques favorables pour la production agricole et des projets d'AT menés dans le pays, le secteur est toujours confronté à des obstacles à l'accès aux marchés liés à des questions de sécurité sanitaire des produits alimentaires, par exemple le non‑respect des normes SPS internationales.

Les petites et moyennes entreprises (PME) rencontrent d'énormes difficultés à obtenir une certification internationale, en particulier dans le secteur agroindustriel. Bien que le cadre réglementaire de base concernant les normes sanitaires et phytosanitaires soit en place, il est fréquent que les produits agricoles tadjiks ne soient pas conformes aux normes internationales, du fait du manque de fonds, de capacités et d'organisation. C'est un obstacle majeur à l'exportation par les canaux officiels. Les difficultés liées à la certification masquent des problèmes sous‑jacents de qualité et de sécurité sanitaire pour au moins une partie de la production agroindustrielle tadjike.

Dans ce contexte, en mars 2015, durant la réunion du Groupe de travail du STDF, le don pour l'élaboration de projets (DEP) destiné à aider le pays à élaborer un projet pour mettre en œuvre la Stratégie nationale en matière de sécurité sanitaire des produits alimentaires a été approuvé. À l'issue des études menées en relation avec la Stratégie, ce projet visant à rendre possible l'accès aux marchés pour les produits agricoles tadjiks grâce à l'amélioration des systèmes de sécurité sanitaire des produits alimentaires a été élaboré, dans le but de répondre à certains des besoins les plus pressants du secteur.

Le projet, qui est axé sur les chaînes de valeur de l'abricot et du miel, incorpore les meilleures pratiques régionales et internationales en matière d'utilisation durable et efficace des produits agrochimiques et des médicaments vétérinaires en vue d'améliorer la qualité et la sécurité sanitaire de la production.

Résultats attendus 

Établissement et application d'un système de réglementation pour le contrôle et l'utilisation des produits agrochimiques et des médicaments vétérinaires

Un cadre juridique modernisé sera proposé en vue de contrôler l'utilisation des produits agrochimiques et des médicaments vétérinaires. Cela sera fait en étroite consultation avec les parties prenantes des secteurs public et privé. Pour mettre en place ce système de contrôle de l'utilisation des produits agrochimiques et des médicaments vétérinaires, un plan de surveillance des résidus opérationnel basé sur les risques sera par ailleurs élaboré.

Renforcement des capacités des bénéficiaires du projet en matière d'utilisation sûre des produits agrochimiques et des médicaments vétérinaires

Pour renforcer les capacités des bénéficiaires, le projet mettra au point une stratégie d'information, de formation et de communication. Cela se fera grâce à la création de différents supports de diffusion de l'information, comme des communiqués de presse et des programmes télévisés et radiophoniques, qui expliqueront le bon usage des produits agrochimiques et des médicaments vétérinaires. Une série d'activités de formation, destinées aussi bien aux représentants du secteur public que du secteur privé, seront organisées. La formation destinée aux fonctionnaires publics aidera ces derniers à mettre en œuvre le système de contrôle projeté, tandis que celle destinée aux parties prenantes du secteur privé aura pour objectif de promouvoir une utilisation sûre des produits agrochimiques et des médicaments vétérinaires.

Amélioration de l'accès au financement pour les PME en conformité avec les mesures SPS

En outre, un soutien à l'accès aux instruments de financement sera accordé afin d'améliorer la capacité financière des producteurs à accéder aux intrants appropriés pour une production plus sûre et celle des transformateurs à accéder aux intrants et à la technologie appropriés pour une transformation plus sûre et pour respecter les prescriptions internationales.

Renforcement des liens le long de la chaîne de valeur du secteur et avec les marchés d'exportation

Le projet fera en sorte que les liens le long de la chaîne de valeur du secteur et avec les acheteurs (nationaux, régionaux et internationaux) soient améliorés afin d'accroître les possibilités d'exportation. Un voyage d'étude dans plusieurs pays sera organisé pour renforcer les connaissances des parties prenantes sur les marchés, les exigences des acheteurs et les prescriptions SPS, les bonnes pratiques et les technologies existantes.

Documents 
Fichier attachéTaille
PDF icon STDF/PG/447 - Project Application Form (Feb-17)1.28 Mo
PDF PDF
Reference Number 
STDF/PG/447
Status 
En cours
Valeur du projet (US$) 
1,053,196
Contribution STDF (US $)  
786,121
Bénéficiaires 
Tajikistan
Entités de mise en œuvre 
Centre du commerce international (ITC)
Organismes associés 
Ministry of Economic Development and Trade
Ministry of Agriculture
Ministry of Health and Social Protection of Population
Chamber of Commerce and Industry
Agency on Standardization, Metrology, Certification and Trade Inspection - Tajikistandard
Dehkan Farm Association of the Apricot Growers of Asht District
National Association of Small and Medium Businesses
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO)