Stratégies régionales concernant les capacités vétérinaires

Date de début 
01/10/2006
Date de fin 
31/07/2008

Stratégies régionales concernant les capacités vétérinaires

Ce projet visait à évaluer les obstacles au commerce régional et international de bétail et aux exportations d'animaux de deux communautés économiques d'Afrique (la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) et l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD). Le projet était axé sur des propositions visant à renforcer la capacité des secteurs public et privé à se conformer aux normes internationales de l'OIE.

Contexte 

La production animale contribue à l'économie de nombreux pays d'Afrique et joue un rôle important dans la réduction de la pauvreté. Dans le cadre des échanges internationaux, les producteurs rencontrent des difficultés pour le commerce du bétail, liées par exemple au manque d'infrastructures et à l'insécurité. En plus des problèmes spécifiques à la région, les maladies animales sont un obstacle majeur aux exportations d'animaux.

Le projet visait à moderniser les services vétérinaires pour assurer la conformité avec les normes internationales en matière de santé animale et, dans le cadre de ce projet, des ateliers ont été organisés dans deux communautés économiques (l'IGAD et la CEDEAO) afin d'améliorer les exportations. Les pays pilotes ont été le Mali et l'Éthiopie, auxquels s'est joint ensuite Djibouti, avec sa nouvelle zone de quarantaine modernisée.

Résultats 

Selon l'évaluation finale du projet, ce dernier a atteint son objectif d'augmenter la capacité des secteurs public et privé à se conformer aux normes internationales établies par l'OIE. Le projet a permis de mieux comprendre les contraintes en matière d'accès aux marchés et de renforcer l'engagement du secteur privé en ce qui concerne la certification internationale et les questions SPS. Le secteur privé s'est engagé de manière proactive dans les ateliers, et des possibilités pour les exportations d'animaux du nord du Mali vers le sud de l'Algérie ont été étudiées, sur la base du zonage et de la nécessité d'appliquer des mesures zoosanitaires.

Recommandations 

Les pays concernés doivent fournir des ressources durables et adaptées aux services vétérinaires pour se conformer aux normes de l'OIE, utiliser l'outil d'évaluation PVS de l'OIE pour combler les lacunes identifiées et solliciter de l'aide dans ces domaines.

Les pays peuvent améliorer la communication et les flux de renseignements sur le statut zoosanitaire pour limiter la propagation des maladies transfrontières et réagir aux épidémies, la coordination des projets de la région pouvant être améliorée.

Les autorités nationales doivent renforcer les programmes d'inspection et de contrôle pour se conformer aux prescriptions des législations et des réglementations régionales sur la santé animale, sur la santé publique vétérinaire, la sécurité sanitaire des produits alimentaires et le commerce. Le renforcement des capacités en matière de certification peut aider les exportateurs à gagner et à conserver l'accès à des marchés intéressants.

PDF PDF
Reference Number 
STDF/PG/013
Status 
Terminé
Valeur du projet (US$) 
329,400
Contribution STDF (US $)  
329,400
Bénéficiaires 
Djibouti
Éthiopie
Mali
Entités de mise en œuvre 
Organisation mondiale de la santé animale (OIE)
Organismes associés 
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO)